Depeche Mode : Spirits in the Forest - Documentaire (2019)

Depeche Mode : Spirits in the Forest - Documentaire (2019)

Documentaire de Anton Corbijn Musique 1 h 23 min 21 novembre 2019

The film chronicles the final concert of the band's Global Spirit Tour at the Waldbühne in Berlin, Germany, as well as the stories of six fans of the band

Depeche Mode : Spirits in the Forest streaming

Dans la lignée du fameux live 101 (mais en mieux et avec la maturité des années en plus) "Spirits in the forest" est un live/documentaire nous parlant avant toute chose des fans et de leur adoration pour ce groupe ultime qu'est Depeche Mode. Il ne faut donc absolument pas s'attendre à aller voir un live de Depeche Mode sur grand écran (ou petit écran pour ceux qui ont loupé la projection ciné) mais un montage intelligent prenant chez un groupe de fan ce qu'il y a de plus singulier et de plus poignant (voire amusant) dans leur vie pour mériter d'être raconté.

Le montage alterne donc avec une certaine habileté : vécu d'un fan, et chanson jouée live faisant écho à ce qu'a vécu le fan (par exemple : amnésie pour l'une, divorce pour l'autre, coming out pour un autre, etc...) et on se surprend à anticiper quelle chanson jouée par le groupe sur scène va bien pouvoir l'illustrer. Le concept est donc bien mené et intéressant, mais le gros plus vient (car c'est Depeche Mode...forcément!) de la musique et du concert en lui-même : il est démentiel! A tel point que le fan lambda (et même moi par moment je l'avoue...) pourrait être écœuré de ne pas avoir davantage de chansons jouées et en intégralité qui plus est! Non parce que bon...couper "World in my eyes" alors que je commençais justement à avoir légèrement la gaule ça m'a un peu agacé par exemple...Pour tout avouer j'ai trouvé le dosage récits de fans/chansons plus équilibré à mesure que le reportage avançait.

Mais l'énorme plus de ce docu/live est incontestablement (ça va en surprendre certains) la version live de "Where's the revolution?" : une puissance à faire trembler les murs, un Gahan en transe totale, un publique frôlant la transe mystique en scandant les refrains lui aussi, une batterie fracassante (surtout dans la dernière mesure du morceau...brrrr...rien qu'en y pensant j'ai des frissons!), et une performance vocale de très haut niveau bien entendu... Bref, rien que pour ce moment de pure intensité et pour ces versions magnifiques de tubes plus anciens et ultras cultes (cf : "Personal Jesus") jouées par un groupe en état de grâce malgré le poids des années (et filmé divinement bien) ce docu/live vaut largement le détour!

Je ne peux pas mettre plus de 8/10 à cause de la légère frustration qu'a éveillé en moi le coupage de "World in my eyes" et de quelques autres chansons magnifiques...mais étant donné que la personne m'accompagnant et connaissant le groupe beaucoup moins bien que moi a bien aimé, je pense qu'on peut y voir là le signe d'un bel objet de qualité!

PS : Cette chronique a déjà été publiée par le passé mais je me vois contraint de la republier afin de l'épurer d'un commentaire ridicule, stupide, et haineux d'un(e) abruti(e) qui n'a pas encore trouvé de meilleure utilité à sa vie que de venir insulter ceux qui aiment ce qu'elle n'aime pas... Il serait de bon ton que senscritique permette de signaler ce genre de merdes ambulantes ou en tout cas au minimum de supprimer les commentaires de ce genre de gus sous ses propres publications, ça serait quand même mieux non?